Les limicoles profitent de la baisse de niveau d'eau pour faire une halte migratoire bien méritée. Et des petits ReNArdeaux laissent traîner leurs jumelles et appareils photos pour notre plus grand plaisir ! Aujourd'hui c'est Victor qui nous fait profiter d'une belle sélection de photos : Bécasseau cocorli, Bécasseau minute et Combattant varié.

Vous pouvez retrouver ces données sur le site FCA http://www.faune-champagne-ardenne.org/

 

Bécasseau cocorliBécasseau minuteCombattant varié

Attention le comportement des photographes animaliers ne doit en aucune mesure perturber ou compromettre les conditions de vie normales des animaux. Le respect des animaux doit primer sur l'image !

Cette année encore le camp de baguage de Bairon a ouvert ses portes du 5 au 20 août 2017. 809 oiseaux ont été capturés dont 738 bagués. Une capture a même permis de contrôler une Hirondelle de rivage venant tout droit des Pays-Bas !
Au total ce sont 38 espèces qui se sont prises dans les filets de la roselière. Parmi les plus capturées nous retrouvons la Rousserolle effarvette (161), la Fauvette à tête noire (131) et la Fauvette des jardins (76). Des espèces moins communes ont également fait le bonheur des bénévoles du camp comme une Locustelle luscinoïde, un Torcol fourmilier, un Roitelet triple bandeau ou encore un superbe Pic épeichette.
Les responsables du camp ont également tenté quatre dortoirs. Résultats : 11 Hirondelle de rivage, 18 Hirondelle rustique et 11 Bergeronnette printanière.

En fin de deuxième semaine les conditions climatiques se sont bien dégradées avec deux matinées à 7 et 8°C et de plus en plus de boue. Quelques jours de plus et les cuissardes étaient nécessaires! Mais les bénévoles ont répondu présents et nous leur en sont vivement reconnaissants. Un grand merci aux deux bagueurs responsables Renaud Allart et Michel Dichamp, aux aidants mais également aux curieux venus voir le déroulement du camp de baguage.
Des bénévoles motivés et investis qui ont permis de rendre une fois de plus ces deux semaines conviviales !

 

Baguage Baguage HR

Nous rappelons qu'il est interdit de capturer et/ou détenir un animal sauvage, même temporairement. Le ReNArd possède les autorisations adéquat concernant les captures pouvant être occasionnées lors d’inventaires d’espèces protégées.

Adhérer au ReNArd c'est aussi rejoindre un groupe de passionné de la nature mais également de personne souhaitant agir en faveur de la nature. Et l'association souhaite remercier toutes ces personnes qui nous permettent de mener nos actions de protection et de sensibilisation !


C'est pourquoi le dimanche 10 septembre les adhérents du ReNArd ont été invité à partager un moment convivial à Bairon. Malgré un temps mitigé, 26 personnes ont répondu présentes. La journée a été riche en observation (Balbuzard pêcheur, Faucon hobereau, Vanneau hupé, Martin pêcheur, Chevalier guignette, Bécasseau variable, Grand gravelot, Chevalier aboyeur, Bécasseau cocorli... des données à retrouver sur http://www.faune-champagne-ardenne.org/) ! Munis de jumelles et de longues-vues mises à disposition de tous, chacun a pu découvrir la richesse de Bairon dans un esprit de partage de connaissance, qu'importe son niveau naturaliste.


Pour se remettre de toutes ces émotions, le groupe s’est ensuite retrouvé à 12h. Tour de table afin que chacun se présente et repas tiré du sac à « l’auberge espagnole » pour conclure cette belle journée où les rires et la bonne humeur étaient au rendez-vous !

Photos : Bihoreau gris ©Meggie Gombert

Bairon ADH 20172 Bairon Adh 2017

Cette année encore le ReNArd était présent à la 13e édition du Cabaret Vert. Nouveauté 2017, le village associatif a changé de nom pour devenir l’Idéal. Pour pouvoir participer nous avons donc monté un projet en proposant des animations et un thème de stand sur la « nature en ville, comment accueillir la faune sauvage chez soir ». Ainsi nous avons exposés nos nichoirs et mis en avant le rôle d’auxiliaire de nombreuses espèces autant d’oiseaux que de mammifères et d’insectes.

Le ReNArd a une fois de plus pu compter sur la bonne humeur de bénévoles investis : Graciane, Luc, Daniel, Jean-François, Pascal, Jean Louis, Alain, Adrien, et Victor. Nous avons fait de belles rencontres lors de ces quatre jours et sans doute de nouveaux adhérents pour agrandir la famille des Renardeux, des infox ont fait le bonheur d’amoureux de la nature venus nous rencontrer…

Un grand merci à tous pour votre investissement et merci à ceux venus nous rencontrer.

 Cabaret Vert 2017

Vous l'aurez sans doute remarqué, Hirondelle de fenêtre et Hirondelle rustique se regroupent. Ce comportement annonce le départ imminent de ces passereaux vers l'Afrique. Elles vont donc parcourir près de 10000km avec des étapes journalières de 200 à 300 kilomètres ! De vraies championnes d'endurance qui vont devoir faire face à de redoutables obstacles.
Ça bouge également du coté des Hirondelles de mers. Quesako ? C’est le petit nom donné aux sternes. Dans les Ardennes des vols de Sterne pierregarin se dirigeant tout droit au sud, ont déjà été observé. Quand on vous dit que ça s'active, ouvrez l’œil.

 

Sterne pierregarin  Hirondelle rustique

 

La semaine dernière le ReNArd participait à une étude initiée par le CPEPESC Lorraine visant à rechercher des colonies de parturition du Grand Rhinolophe. La LPO Champagne-Ardenne et le CEN Champagne-Ardenne participaient aussi à cette action collective Grand Est.

Un repérage acoustique a été réalisé au mois de juin pour localiser les terrains de chasse et cibler les sites de capture. Le samedi 15 juillet, premier soir de capture, et quelle capture ! Pas moins de 9 femelles Grand rhinolophe dont 8 allaitantes se sont prises dans les filets. Ce fut l’espèce la plus capturées de la soirée, incroyable ! Ainsi deux d’entre elles ont été équipées, le radiopistage débutant donc cette même soirée. Les deux individus ont été retrouvés lundi matin à plus de 12 kms, sur un site connu Natura 2000. Malgré le fait que l’équipe espérait découvrir une nouvelle colonie, ce résultat s’avère très instructif puisqu’il permet d’avoir de meilleures connaissances sur les habitudes de chasse de la colonie.
Le reste de la semaine les sites de capture se sont concentrés sur des cavités et des terrains de chasse au cœur du massif de l’Argonne. Aucune nouvelle femelle allaitante de Grand rhinolophe ne fut capturée, même si l’espèce fut rencontrée à de nombreuses reprises.

Toutefois les deux candidats à l’habilitation de capture des chiroptères ont pu se faire la main au démaillage et prise de mesures biométriques. 16 espèces de chauves-souris au total avec preuve de reproduction sur la zone ont été capturées dont le Murin de bechstein, la Sérotine commune, l’Oreillard roux, la Pipistrelle de nathusius…

Merci aux 11 bénévoles qui ont participé activement et cumulé les nuits blanches sans perdre leur bonne humeur !
Et un grand merci à la CPEPESC pour l’organisation de cet évènement.

 

                                          2 carte 8 mesure doigt 10 mesure D3 6 Sérotine commune

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.