[#AIE]

Les premiers points d'écoute ont eu lieu et deuxième passage cette semaine bien que le vent et la fraicheur matinale nous ont fait reporter quelques inventaires. Mais nous y sommes ! Les diagnostics des dix nouvelles fermes ont débuté.

Fauvette babillarde, Bruant proyer, Faucon crécerelle, Alouette des champs, Linotte mélodieuse... Chaque matin Jérémie Valentin et Nicolas vont passer 10 minutes sur chaque point d'écoute pour noter tout ce qu'ils entendent et voient. Un travail qui demande beaucoup de concentration dans le but d'inventorier les espèces présentes sur les parcelles et aux alentours. Les agriculteurs pourront ainsi prendre connaissance de la diversité qui y réside et y chasse.

L’Œdicnème criard se fait entendre dans les Ardennes, tout comme le Bruant zizi qui a été contacté sur le secteur de Mesmont lors du premier passage le 15 avril.

Œdicnème criard ©Bruno Gilquin †

Oedicnème criard Bruno Gilquin utilisation OK

 

De nouvelles haies et mares sont apparues dans le paysage pixien. En mars 2019, la Communauté de Communes des Crêtes Préardennaises et la commune de Poix-Terron avec l’aide du ReNArd ont lancé un programme de restauration de la Trame Verte et Bleue sur la commune. Financé par la Région Grand-Est, les premiers projets concrets ont vu le jour soit 10 mares créées et/ou restaurées ainsi que 1 250 mètres de haie.

Pour rappel, ce programme vise à apporter des solutions concrètes pour préserver la biodiversité et réduire les risques de coulées de boue liés à l’érosion naturelle des sols. La création des aménagements naturels va permettre à la biodiversité d’assurer son cycle de vie et favoriser leurs déplacements.

Les haies ont plusieurs effets bénéfiques que ce soit pour la biodiversité ou l’agriculture. Les haies sont tout d’abord source d’alimentation mais également zone refuge pour un grand nombre d’espèces dont plusieurs auxiliaires de cultures. La faune sauvage peut ainsi circuler mais aussi se reproduire en toute quiétude. Concernant l’agriculture, les haies ont un effet brise vent non négligeable qui permet de réduire les pertes de chaleur par évaporation et convection. Elles limitent aussi le risque de verse des céréales. Pour les sols, les haies permettent une meilleure infiltration de l’eau, retiennent une grande partie des sédiments en cas d’érosion (meilleur maintien du sol) et apportent un amendement naturel non négligeable.

En ce début d’année le ReNArd a travaillé en collaboration avec cinq agriculteurs de la commune. Ensemble ils ont créé et/ou restauré 10 mares. Ces aménagements vont permettre aux éleveurs d’avoir un point d’eau pour leurs animaux, tout en permettant aux amphibiens et libellules de bénéficier de nouveaux habitats favorables. 1250 mètres de haie ont également vu le jour ! Ces premiers projets sont situés principalement en culture (2/3). Il reste à espérer que ces actions vont permettre de lancer de nouvelles plantations en fin d’année 2020 et sur des zones à fort risque de ruissellement.

Merci à ces agriculteurs et les propriétaires fonciers pour avoir lancer ces premiers projets qui auront, nous l'espérons, un effet multiplicateur.

Nous présenterons l'ensemble de ces actions dans le cadre d'une réunion publique dès que cela sera possible.

Haie Delorme 4  Haie Havet Deville 3  IMG 20200423 095208 Copie

[FCA

Bécasseau de Temminck Jean Champion  Gorgebleue à miroir Johann COUSINARD  Mouette mélanocéphale Quentin Hallet  Pie grièche grise Nicolas Delaporte

Voici la synthèse des données "jamais observées" "très rares" et "rares" transmises dans FCA durant les trois derniers mois (janvier - février - mars). Merci beaucoup aux contributeurs. 

Vous souhaitez vous aussi participer : n'hésitez pas à créer votre compte et télécharger l'application Naturalist

Oiseaux

Avocette élégante (Recurvirostra avosetta)
10 indivudus en mars

Bécasseau de Temminck (Calidris temminckii)
5 individus se nourrissant dans un champs inondé

Bécassine sourde (Lymnocryptes minimus)
Plusieurs individus en vallée de la Meuse

Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra)
Plusieurs indivus observés en janvier

Cygne de Bewick (Cygnus columbianus bewickii)
Observés lors du comptage du WI

Fuligule milouinan (Aythya marila)
2 oiseaux aux Ayvelles

Goéland argenté (Larus argentatus)
Jusqu'à 200 oiseaux comptés ensemble

Goéland pontique (Larus cachinnans)
Jusqu'à 400 oiseaux comptés ensemble

Gorgebleue à miroir (Luscinia svecica)
1 chanteur entendu

Grand Corbeau (Corvus corax)
Plusieurs données dans le département

Grand-duc d'Europe (Bubo bubo)
Des oiseaux vus et entendus

Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis)
Deux adultes observés

Hibou des marais (Asio flammeus)
Un oiseau observé

Mouette mélanocéphale (Larus melanocephalus)
Observée à Eteignières et Herpy l'Arlésienne

Oie rieuse (Anser albifrons)
Jusqu'à 7 oiseaux vus ensemble

Pie-grièche grise (Lanius excubitor)
Six observations dans le département

 

[Agriculture]

Vous avez pu découvrir les travaux dans le reportage de Fr3, voici maintenant quelques images des plantations terminées.

Un peu plus de 2800 mètres de haie double rang en Champagne Crayeuse chez So Patate. Reconnecter agriculture et biodiversité, c'est possible même sur ce secteur d'openfield où les plaines céréalières s'étendent à perte de vue. Grâce à des agriculteurs motivés et des partenaires qui y croient, nous pouvons faire bouger les choses !

Un grand merci à la Région Grand Est et la fondation Nature & Découverte.

Si vous souhaitez soutenir ces actions avec un don, n'hésitez pas à nous contacter.

Soutenir l'association ou faire un don : https://www.helloasso.com/…/regro…/adhesions/adhesion-renard
Revoir le reportage de France 3 : https://www.facebook.com/505019982960495/posts/2562313550564451/?sfnsn=scwspmo&extid=TdeSbvrRb6P18GMw&d=n&vh=e

Haie reliant le bois et la ripisylve ©ReNArd

Haie reliant le bois et la ripisylve ©ReNArd

[#AIE]
 
 
A l'occasion de l'ouverture du salon de l'agriculture, nouveau zoom sur un des projets terminés ! Sur Houdilcourt, c'est 700 mètres de haie qui ont été plantés chez ce céréalier bio ! Comme quoi concilier agriculture et biodiversité, c'est possible !
 
Ces haies en double rang et multi-strates viennent en complément de l'agroforesterie. Attention nous ne parlons spas ici d'un "simple" alignement d'arbres, mais d'une agroforesterie vertueuse pour la biodiversité : bande enherbée pérenne, arbres et bouchons d'arbustes ! La faune sauvage pourra ainsi bénéficier du gîte et du couvert. Les haies accentuent l'effet brise vent pour protéger les cultures et permettent de reconnecter des corridors et réservoirs existants.
 
La restauration de la Trame Verte et Bleue avance doucement mais surement grâce à nos soutiens, la Région Grand Est et la fondation Nature & Découverte. Ces projets ont vu le jour suite au diagnostic écologique réalisé dans le cadre du programme #AIE soutenu par la fondation Nature & Découverteet la DREAL Grand-Est.
 

Ce mardi, deux bénévoles du ReNArd se sont rendus à Eteignères afin de réaliser un comptage des laridés venant se nourrir sur la décharge, avec l’aide d’un homologue belge spécialiste de ces espèces : Philippe Deflorenne.

L’objectif, au-delà du comptage et de la détermination des espèces, était de repérer des individus bagués et de lire les chiffres notés sur ces bagues. Pas facile sur des oiseaux en pleine action, cherchant de la nourriture aux milieux des innombrables déchets produits par l’homme ! La proportion d’oiseaux bagués étant très faible ce jour-là, seulement trois bagues ont pu être lues avec certitude : elles concernaient un oiseau allemand et deux oiseaux polonais !

Une estimation des effectifs pour chaque espèce de « grands goélands » a pu être avancée lors du comptage au dortoir en fin d’après-midi : 400 goélands bruns, 350 goélands pontiques, 150 goélands leucophées, 50 goélands argentés.

Aucune trace toutefois des 2 000 mouettes rieuses, de la mouette mélanocéphale et du goéland cendré notés plus tôt à Eteignères. Il est probable que ces derniers aient préféré rejoindre les barrages de l’Eau d’Heure en Belgique. Ceci sera donc à démontrer lors des prochaines sorties.

Décharge d'Eteignière ©Jérémie Potaufeux

Eteignières

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.