Ceci n'est pas une intox. Depuis une semaine un Vautour fauve nous a été signalé dans le département. Nous sommes intervenus hier afin de vérifier l'état de santé de l'oiseau. Il s'agit sans doute d'un jeune au vu de son plumage et il se porte bien ! Les habitants de la commune l'accueillant sont bienveillants à son égard, très intrigué de voir un aussi gros volatile. A l'annonce de l'espèce, un Vautour fauve, certains d'entre eux nous ont regardé avec des yeux ébahis.
Mais que fait-il ici ? Il s'agit surement d'un jeune du Massif central ou des Pyrénées (ou encore même d'Espagne) qui a du s'égarer dans notre département. Pour l'instant il semble suivre la vallée de la Meuse sans doute dans l'attente de trouver une ascendance pour repartir chez lui. Pas de panique, le Vautour fauve est un charognard c'est à dire qu'il se nourrit exclusivement de cadavres. D'ailleurs leur anatomie est adaptée à ce régime alimentaire. Son bec est crochu pour entamer les chairs, son cou est recouvert d’un fin duvet qui se néttoie facilement. Leurs serres sont peu puissantes et ne sont pas adaptées à la préhension comme les rapaces tels que la Buse variable ou l'Aigle royal.

Vautour fauve Nicolas Harter

Depuis sa création en 1995 l'association ReNArd (REgroupement des Naturalistes ARDennais) soutient une agriculture respectueuse de la biodiversité. C'est donc logiquement que l'association a répondu présent lorsque un agriculteur a fait appel à notre réseau pour la plantation d'une haie sur une de ses parcelles. Ce superbe projet s'inscrit dans un cadre plus large de reconstitution d'un réseau de corridors écologiques pour la préservation de la biodiversité sur cette exploitation. La haie fait partie des infrastructures agroécologiques, c'est à dire un habitat "semi-naturel" intégré dans un paysage agricole et ayant un intérêt écologique, que le ReNArd souhaite valoriser dans le département des Ardennes.
Quelle émotion donc de voir autant de personnes réunies pour soutenir une agriculture respectueuse et la création d'un refuge pour la faune sauvage !
 
Hasard complet, le 27 janvier, 27 bénévoles se sont retrouvés à la ferme de la Terre aux Chênes pour y planter 270 mètres de haie. Pour ce faire, différentes essences locales d'arbres et arbustes ont été plantées comme du charme, du bouleau, du cornouiller, de l'aubépine... Des petits pierriers ont également pris leur place au sein de cette haie afin d'accueillir le Lézard des souches (ainsi que tout autre reptile) déjà présent sur le site. Cette haie a bien entendu un fort intérêt pour la biodiversité (corridor écologique, abri pour les auxiliaires de culture, zone de nidification, enrichissement de la chaîne alimentaire...) mais également un intérêt agronomique puisqu'elle va permettre un meilleur maintien des sols de la parcelle, un effet brise vent pour protéger les cultures, et permet également d'améliorer la qualité et le stockage de l'eau.
 
Le ReNArd tient tout particulièrement à souligner l'engagement volontaire de ces agriculteurs, Jean-Marie Oudart et Quentin Delorme, qui se mobilisent pour enrayer la perte de la biodiversité en proposant de nouveaux refuges pour cette dernière. Il est également important de remercier toutes les personnes présentes ce jour.
L'association vous donne donc rendez-vous pour le prochain chantier nature sur cette même exploitation qui ne serait tarder !
 
                               chantiernature 2701182  Chantiernature 2701184  Chantier nature270118  Chantuernature 270118

Le tout nouveau programme des sorties 2018 est enfin disponible ! Vous pouvez d'ores et déjà le retrouver en téléchargement sur notre site internet.

On ne change pas nos habitudes. Cette année encore toutes les sorties du ReNArd sont gratuites et ouvertes à tous, afin de proposer à chacun de découvrir l'incroyable richesse des Ardennes. Vous nous accompagnez ?!

Et cette année, ce programme édité par le ReNArd, réuni 6 associations partenaires : Benj'anim, le CENCA, la MNB, Nature&Avenir, la SHNA et le Viroinvol !

Il est disponible à :

  • - l'OT de Charleville-Mézières
    - la vitrine des Ardennes (Charleville-Mézières)
    - le musée de la fôret (Renwez)
    - le Parc Argonne Découverte
    - l'OT de Vouziers
    - l'OT de Launois sur Vence
    - l'OT de Sedan
    - l'OT de Revin
    - le Chêne perché (Signy l'Abbaye)
    - l'OT de Rethel
    - le Camping de Bairon
    - le Chesne informatique
    - le Comptoir bio
    - l'OT de Rocroi
    - l'OT de Monthermé
    - l'OT de Vireux-Wallerand
    - la Communauté de Commune Ardennes Thiérache (Auvillers-les-Forges)
    - la Communauté de Commune Les portes du Luxembourg (Carignan

 

Je vous laisse en découvrir le contenu :

format A5 page002

Une vingtaine d'observateur s'est mobilisée pour couvrir l'ensemble du département dans le cadre du Wetlands International. Ce comptage permet un recensement international des oiseaux d’eau sur l’ensemble des zones humides de la Terre.
Bien que les effectifs soient moins extravagants que certaines années, la diversité était au rendez vous. 7000 Vanneaux huppés ont tout de même été comptés à Givry ainsi que du Tadorne de Belon et du Pluvier doré.
A Bairon de belles observations également avec du Garrot à oeil d'or, des Fuligules milouins et morillons, du canards siffleurs, de la sarcelles d'hiver...
Aux Mazures un dortoir de Goéland semble s'être établis avec 1100 individus dont environ 200 Goélands bruns !
 
Un grand MERCI aux ardennais ayant répondus présents !
Photo : Fuligule milouin © Nathalie GOBEZ
 
Fuligule milouin Nathalie GOBEZ

La première sortie du groupe des Jeunes Naturalistes Ardennais s'est déroulée dimanche 7 janvier. Nous étions huit au total à sortir braver le temps gris, tout en réussissant à passer entre les gouttes. Nous avons fait plusieurs arrêts pour observer les oiseaux d'eau : ballastières des Ayvelles, lac de Sedan, ballastière de Douzy et lac de Douzy. Enfin, suite aux inondations des derniers jours, cela ressemblait plus à d'immenses étendues d'eau.
Nous avons tout de même pu observer Garrot à oeil d'or, Fulligule morillon, Héron cendré, Vanneau huppé Canard chipeau, Canard siffleur, Sizerin cabaret... et même une Cigogne blanche hivernante !

La prochaine est déjà arrêtée : prospection tout taxon en journée et prospection petites chouettes en soirée ! Une bonne ambiance, une sortie en nature et la faune ardennaise à découvrir... Quoi de plus sympa !

Pour rappel, l'adhésion au ReNArd est obligatoire dès la deuxième sortie du groupe. La location du gîte est divisée en fonction du nombre de participant (soit entre 10 et 20 euros). Le midi c'est repas tiré du sac et le soir chacun ramène un petit quelque chose (salé et/ou sucré) à l'auberge à l'espagnol !

Une reportage photo dans l'Union, des interventions dans différents radios comme RVM, le déplacement des nids a fait parlé de lui dans la presse ardennaise. Et nous au ReNArd, quand une action de protection de la faune sauvage est médiatisée, on aime et on partage !
 
                                                    cigogne Mairy  RVM cigognes Mairy

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.