Un nouveau projet vient de se terminer dans les Ardennes : 1030 mètres de haie sur la commune de Bâalons !

L'agriculteur a également ajouté plusieurs perchoirs afin d'inviter les rapaces et autres auxiliaires à venir protéger ses cultures et pâtures ! Saviez-vous qu'en cas de pullulation de campagnols, la Buse variable se nourrie presque exclusivement de ces rongeurs ? Saviez-vous également que le nombre de campagnols consommé par le Faucon crécerelle peut atteindre les 1 500 par an et par individu ? Ces deux rapaces diurnes sont deux exemples parmi tant d'autres. Ne négligeons pas les rapaces nocturnes : le régime de l'Effraie des clochers est composé entre 50 et 80% de campagnols des champs !

Merci à la Région Grand-Est et la Fondation Nature & Découverte pour leur soutien dans la réalisation de ces actions concrètes en faveur de la biodiversité. Nous remercions également les 20 contributeurs à la cagnotte Hello Asso (LIEN). Vous pouvez vous aussi participer à ces beaux projets. Ces aménagements font suite au programme #AIE soutenu par Fondation François Sommer et la DREAL Grand-Est.

Avant Hallet 11 Apres Hallet 13 Avant Hallet 21 Après Hallet 23

 

[#AIE

Pour rappel la famille Belloy, arboriculteurs et maraîchers sur la commune de Saint-Loup Terrier, s'est engagée pour la biodiversité en participant au programme #AIE en 2018 ! Voici les photos des aménagements mis en place avec une mare de 120 m2 et cette haie de 250 mètres avec des plants 100% locaux provenant et plantés par la Pépinière 4 Champs.

Pour rappel, vous pouvez soutenir ces actions concrètes grâce à notre cagnotte Helloasso : https://www.helloasso.com/…/des-haies-et-des-mares-pour-la-…

Vous participez alors à hauteur de 10% pour à la création de ces aménagements en faveur de la biodiversité. 100% investissement. Le ReNArd ne garde aucune contribution.

PS : il s'agit d'une bâche biodégradable.

Mare Belloy  Haie Belloy

[Prospection

 

Texte de Luc Gizart, administrateur et bénévole actif. 

 Il avait été décidé de nous lancer dans un inventaire des punaises terrestres. Nous ne partions pas de 0 car à la demande de Julian Pichenot j’avais déjà une petite centaine de punaises photographiées par mes soins et identifiées par lui. Toujours est-il que, suite notamment à une formation donnée par Stéphane Claerebout, quelques trop rares naturalistes se sont lancés en quête d’hétéroptères (ça fait très scientifique) et 53 carrés (maille de 10km par10 type atlas) ont été prospectés et en tout nous en sommes à plus de 250 espèces rencontrées dorénavant. Sur les 250 une dizaine peut être qualifiée de raretés mais c’est probablement dû à une sous-prospection notoire en France. Ce travail n’est pas terminé, loin s’en faut, car ce taxon est d’une approche assez complexe car les punaises sont souvent liées à telle ou telle plante et les adultes n’apparaissent que durant une courte période. Résultat une visite en cours d’année ne suffit pas à se faire une idée précise de leur présence. Autre problème rencontré le manque d’appui coté détermination, les grosses pointures dans ce domaine sont rares et souvent débordés. Nous continuons donc en 2020 et probablement en 2021 avant de passer aux punaises aquatiques, nous ne sommes pas encore au chômage.

Si vous voulez prendre le train en marche n’hésitez pas à nous contacter.

Un texte à retrouver dans le rapport d'activités 2019, en cours d'élaboration.

Corée marginée Johann COUSINARD  Adelphocoris lineolatus Kévin Georgin  Syromastus rhombeus Luc GIZART

[#AIE

Pour rappel, la Fondation François Sommer nous a permis, avec la DREAL Grand-Est, de lancer le programme Agriculture Intégrant l'Environnement. Depuis 2018, 20 agriculteurs ont participé, 5010 mètres de haies vont être plantées et huit mares ont été créées sur le département.

Le compteur ne s'arrêtera pas là puisque les nouveaux agriculteurs 2019 et 2020 foisonnent d'idées concrètes ! Affaire à suivre donc.

Pour rappel une cagnotte est en ligne pour soutenir les projets des agriculteurs engagés : https://www.helloasso.com/…/des-haies-et-des-mares-pour-la-…

Voici le lien vers l'article : https://fondationfrancoissommer.org/renard-invite-les-agriculteurs-ardennais-a-soigner-la-biodiversite/

[Rencontre]

Ce mardi 14 janvier était l'occasion pour le ReNArd de réunir l'ensemble des agriculteurs volontaires "2019" et d'inviter les nouveaux participants "2020". Nous avions également demandé aux agriculteurs "2018" mettant en place des actions concrètes, de venir à cette rencontre afin de faire part de leurs expériences et peut-être faire naître de nouveaux projets chez les agriculteurs participants . 

Vingt agriculteurs ont répondu présents ! Autour d'un café ou jus de pomme de chez les frères Belloy, nous avons pu échanger sur les comptes-rendus des années précédentes et chacun a fait part de son implication dans le programme. Pour rappel sept agriculteurs "2018" se sont engagés à planter 5010 mètre de haies cette année. Attention spoiler : le compteur va continuer de progresser puisque des agriculteurs "2019" et "2020" nous ont fait part de leurs projets de plantation de haies et de création de mares ! Comme quoi concilier agriculture et biodiversité c'est possible ! Ces agriculteurs impliqués dans le programme #AIE nous le prouvent chaque jour avec ces beaux projets. 

Nous tenions également à remercier la Fondation François Sommer qui était parmi nous. Nous devons beaucoup à ce partenaire qui nous a permis de lancer (avec la DREAL Grand-Est) ce programme.

Nous allons tout faire pour poursuivre aussi longtemps que possible ce travail avec le monde agricole ! Nous le répétons souvent mais cette collaboration avec les agriculteurs est cruciale pour la préservation de la biodiversité. 

Réunion 140120 1  Réunion 140120 2

[Actu] 

 

Depuis son retour au début des années 90, le Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) fait l'objet d'un suivi annuel entièrement bénévole. Ce suivi est notamment coordonné par trois associations : le Centre permanent d'initiatives pour l'environnement du Pays de Soulaines, la LPO Champagne-Ardenne et l' Association ReNArd.

La barre des 40 sites occupés dans toute l'ex-région a été franchie en 2019 ! 21 sites occupés juste pour les Ardennes.

Découvrez le bilan régional 2019 en cliquant sur le lien : Bilan de la reproduction du Grand-duc d’Europe en 2019 en Champagne-Ardenne.

Un grand merci aux coordinateurs départementaux ainsi qu'à tous les bénévoles qui font preuve d'un grand professionnalisme pour suivre cette espèce emblématique avec le plus grand respect.

Photo : ©Kévin Georgin

Grand duc dEurope Kevin Georgin

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.