Laurent Voulzy chantait en 1992 « Le pouvoir des fleurs ». Et bien, il ne croyait pas si bien dire ! C’est en tout cas ce qu’ont pu constater les participants lors de la sortie nature ce dimanche 04 juillet.
Au cours d’une promenade de 4 km au départ de Noyers-Pont-Maugis, les 11 promeneurs du jour ont pu apprendre à reconnaître une petite trentaine de plantes communes et leurs utilisations médicinales et culinaires.
De la racine de Benoîte pour remplacer le clou de girofle jusqu'aux vertus cicatrisantes de l’Achillée millefeuille, il y en a eu pour tous les goûts et de toutes les couleurs !
Située à 6 km de Sedan, la commune de Noyers-Pont-Maugis offre de très jolis paysages. Si vous aimez les panoramas, celui-ci est magnifique ! 
 
Cette sortie était organisée avec le soutien financier de la Région Grand Est dans le cadre de son programme régional des sorties nature.
 
photo sortie Noyers

Organisée par l'association Viroinvol, la sortie a eu lieu le 20 juin à Rocroi, revenons sur cette activité riche en observations...

Petit stress, le matin… Va-t-on subir les violents orages annoncés ? Mais non, nous bénéficierons toute la journée du soleil et d’un ciel bleu parsemé de gros nuages (bien pratique pour repérer les rapaces et fort esthétique en photo !). Chouette, car le pique-nique est également prévu.

Nous parcourons le bocage remarquable du site de la bataille de Rocroi, sillonné d’un réseau dense de chemins. Ceux-ci, bordés de fossés, sont entourés de haies hautes et drues, elles sont composées de Saules, d’Aulnes, de Sorbiers des oiseleurs, de Peupliers trembles et de Chênes.  Elles ombragent notre parcours, ponctué de petits bois et bosquets. D’autres, composées plutôt d’arbustes épineux, délimitent les prairies, pour l’heure bien ensoleillées.

Cette diversité nous a permis d’observer ou d’écouter un beau panel d’oiseaux : Fauvettes des jardins, à tête noire et grisette, bouvreuil, Bruant jaune, Tarier pâtre, Chardonneret élégant, Grives draine et musicienne, Pouillots véloce et fitis, un Pic mar et plusieurs Pies-grièches écorcheurs, un régal… Le Pipit des arbres, bien présent lui aussi, était très affairé à nourrir sa progéniture. Au détour d’un passage herbeux, un lièvre se laisse surprendre, tapis, immobile, à quelques mètres du groupe à peine. Les indices de présence du chevreuil sont nombreux. Avec la température montante, les grands voiliers font leur apparition, la Buse variable surtout, puis quelques Milans noirs, un royal et une Cigogne noire. Si les insectes sont peu présents (à part les taons), dont les regrettés papillons de jour, les fleurs s’épanouissent, comme l’Orchis tacheté, la Gracile lychnis fleur de coucou, ... À notre retour près des voitures, il n’est que 15 heures et quelques participants décident de pousser jusqu’à Éteignières pour y saluer les Cigognes blanches. Une aire toute proche de la décharge abrite deux grands jeunes qui, justement, se font ravitailler par un parent. De nombreux Milans noirs vont et viennent, sifflant, alors qu’un de leurs petits ‘tout frais sorti du nid’ est posé sur un piquet.

Une belle sortie au contact de la nature, enfin, avec une douzaine de participants. La fin des contraintes Covid s’annonce… Ouf, il était temps !

 
Thierry Dewitte, Christophe Durbecq et Baptiste Gosselin
Une bonne nouvelle pour la commune de Poix-Terron !
La commune a obtenu la reconnaissance “Territoire Engagé pour la Nature” délivrée par l’Office Français de la Biodiversité. Ce dispositif met en lumière les actions réalisées et programmées par la commune en faveur de la protection de la biodiversité.
 
Poix-Terron met l’accent sur une urbanisation respectueuse de la biodiversité (perméabilisation de parkings, bandes végétales,...) et sur la conservation de son patrimoine naturel, notamment via l’aménagement du sentier d’interprétation Jean-Marie Lelong. Les actions menées dans le cadre de la restauration de la Trame Verte et Bleue ont également contribué à cette obtention.
“Commune Nature”, “Village Fleuri”, “Territoire Engagé pour la Nature”,... Poix-Terron est décidément un modèle à suivre pour la préservation de la nature !
Dans le cadre d’un projet de préservation et de restauration de la Trame Verte et Bleue sur les communes de Wignicourt, le Chesnois-Auboncourt et Vaux-Montreuil (regroupées sous le nom des « 3 Vallées »), des inventaires par points d’écoute ont été opérés afin d’inventorier l’avifaune présente et de dresser un état des lieux naturaliste.
Ainsi, 52 points d’écoute de 10 minutes ont été effectués en avril puis en mai, afin d’augmenter les chances de contacter à la fois les espèces les plus précoces (mésanges, grimpereaux, grives…) et les espèces les plus tardives (pies-grièches, fauvettes, hypolaïs…).
Au total, 70 espèces ont pu être inventoriées sur ces 3 communes, ce qui représente une diversité non négligeable !
Toutefois, ces résultats sont assez irréguliers, puisque le point numéro 18 a généré une diversité de 11 espèces, contre un total de 23 espèces pour le point numéro 43. En effet, certains secteurs de ce territoire sont beaucoup moins riches en boisements, haies, ripisylves ou encore verger. Sur ces points, les cultures de céréales dominent largement le paysage, limitant ainsi la diversité faunistique pouvant y être observée.
Petit bonus : Lors de ces inventaires, quelques espèces ont attiré l’attention de l’observateur et méritent ainsi d’être citées.
On pourra ainsi relever l’observation d’un Merle à plastron mâle en halte dans une haie, mais également la présence d’un Grimpereau des bois, encore peu répandu dans les Crêtes préardennaises, ou encore plusieurs superbes observations de la Cigogne noire qui fréquente très régulièrement les ruisseaux et les étangs de ce secteur des Ardennes. Un régal pour les yeux et les oreilles !

✏️J. Potaufeux
Merle à plastron ©M. Janray
 
Grimpereau des bois Daniel Gayet

Ce samedi 12 juin a eu lieu la sortie “Haie, Mare et Biodiversité” à Poix-Terron ! 9 curieux ont participé à la balade de découverte des plantations de haies et d’une mare restaurée. 

Au départ du centre de Poix-Terron, les participants ont parcouru le bocage dans la brume ce qui n’a pas empêché les observations naturalistes..

2 bénévoles du ReNArd ont partagé leurs connaissances naturalistes aux participants, en particulier sur la flore et l’avifaune ! Quelques oiseaux se sont révélés : des Alouettes des champs, une Pie-grièche écorcheur et un Tarier pâtre.

Merci à nos partenaires financiers : la Région Grand Est, la Communauté de Communes des Crêtes Préardennaises, la commune de Poix-Terron.

 

Chemin des cômes - Poix-Terron © L. Vallée

poix terron 12 juin

Ce dimanche 06 juin, le ReNArd a animé la sortie "Oiseaux chanteurs et enchanteurs" sur le site Natura 2000 "Vallée de l'Aisne en aval de Château-Porcien".
Sur la place de Juzancourt, le soleil était au rendez-vous, tout comme les curieux du jour. Arpentant forêts, bocages et abords de plan d'eau, nous avons pu reconnaître une multitude d'oiseaux grâce à leurs chants. Parmi eux : des Mésanges charbonnières, Pinsons des arbres, Troglodytes mignons, Grives musiciennes, Hypolaïs polyglottes, Fauvettes à têtes noires et grisettes, Rossignols philomèles, un Loriot d'Europe et un Bruant proyer.

Mais l'ouïe n'a pas été le seul sens en éveil au cours de cette sortie ! En effet, au-dessus d'un étang, deux Sternes pierregarin pêchaient agilement et nous ont gratifié d'un spectacle impressionnant. A quelques mètres, un Grèbe huppé rassasiait son jeune, déjà bien emplumé, mais encore bien incapable de se nourrir en autonomie. Nous avons terminé la matinée avec l'observation de la Pie-grièche écorcheur, perchée sur une haie sans doute à l'affût de quelques insectes à dévorer.
De beaux souvenirs pour nos participants !

✏️G. Molendini

Pie-grièche écorcheur femelle © G. Molendini

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur.